top of page

À PROPOS DE LA FIBROMYALGIE

Une pathologie récente ?

C'est en 1992 que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnait la fibromyalgie comme affection chronique rhumatismale. Décrivant ainsi la maladie comme impliquant durant plus de 6 mois consécutifs des douleurs musculo-squelettiques diffuses, des troubles du sommeil et un état de fatigue chronique de l'organisme.

En France il faudra attendre la question de Mme Patricia Schillinger adressée au Sénat le 20 avril 2006 sur la reconnaissance de la fibromyalgie (Question écrite n° 22785). Depuis le sujet a été abordé plusieurs fois au sein de l’hémicycle du Sénat, abordant la reconnaissance, la prise en charge ou encore l’évaluation de la fibromyalgie.

Que ressentent les personnes atteintes de fibromyalgie ?

La maladie présente tout un panel de symptômes, on dit souvent d'ailleurs qu'il existe autant de fibromyalgie que de personnes qui en souffrent.

Il y a toutefois un tronc commun, évoqué précédemment, cumulant la douleur diffuse permanente, les troubles du sommeil et la fatigue chronique. Auquel s'ajoute très souvent un ou plusieurs symptômes associée, certains plus courants que d’autres : maux de tête, paresthésie (fourmillements), troubles intestinaux, sensibilité oculaire et/ou auditive, déprime ou encore intolérances alimentaires. Certaines recherches font état de pus de 200 symptômes envisageables.

Il est alors aisé de comprendre que cette pathologie, engendre de nombreuses souffrances, physiques mais aussi psychologiques, entraînant une invalidité importante selon les cas et nécessitant des parcours de sois pluridisciplinaires et un suivi médical.

La fibromyalgie impacte différents organes, c’est pourquoi il est si compliqué de la diagnostiquer, aujourd’hui encore. Alors, les examens commencent de manière à éliminer la possibilité de toute autre pathologie présentant ces symptômes, on parle de contre diagnostic ou de diagnostic différentiel.

Cependant, en 1990, l’American College of Rheumatology, met au point un test de douleur à la pression de 18 points spécifiques (certains spécialistes préfèrent parler de zones de pression), si le patient est sensible à au moins 11 d’entre eux et s’ils s’accompagnent des autres symptômes prédominants, on parle alors de fibromyalgie.

zones de pression 
points de yunus

Il est tout de même à noter qu’aux vues des recherches, de plus en plus nombreuses, menées sur la fibromyalgie, la médecine tend à la requalifier en pathologie neurologique.

bottom of page